Compagnie Hors Jeu
Compagnie Hors Jeu
"La Coupe d'Europe, c'est une fête. Par tradition, il faut accueillir les gens correctement. Mettre des voitures à leur disposition, offrir des repas et des cadeaux et surtout ne pas oublier les prostituées pour les arbitres." Claude Bez ("Comment ils nous ont volé le football", Fakir Editions)

« Le jeu suppose certes la volonté de gagner, en utilisant au mieux ses ressources et en s'interdisant les coups prohibés. Mais il exige davantage : il faut enchérir de courtoisie sur l'adversaire, lui faire confiance par principe et le combattre sans animosité. Il faut encore accepter d'avance l'échec éventuel, la malchance ou la fatalité, consentir à la défaite sans colère ni désespoir. Qui se fâche ou se plaint se discrédite. En effet, là où toute nouvelle partie apparaît comme un commencement absolu, rien n'est perdu et le joueur, plutôt que de récriminer ou de se découvrir, a lieu de redoubler son effort. »
Roger Caillois, Des jeux et des hommes

 
 
 
 
 
Photo Tarnac - champs de maïs.jpg

La Compagnie Hors Jeu

Nous sommes 5 comédiens tout récemment sortis de l’Académie Théâtrale du Limousin, et une comédienne québécoise rencontrée sur la route. Qu’est-ce que le “hors jeu” pour nous ? Au football, un joueur “hors-jeu” a dépassé la limite imposée par la défense adverse au moment où on lui a envoyé le ballon. Au Monopoly, un joueur se retrouve “hors jeu” s’il tombe par exemple sur la case “Allez en prison”. Par extension, on pourra dire d’un citoyen étranger qu’il est “hors jeu” s’il espère s’intégrer au sein de la société française mais qu’il n’a pas de papiers en règle, ou qu’il ne comprend pas la langue ni les codes du pays.

Pourquoi se retrouve-t-on à un moment interdit de jouer ? Est-ce une décision volontaire de notre part ? Qu’est-ce qui nous différencie des “joueurs en règle”, ceux qui continueront la partie en toute légitimité ? Que ressent-on dans cette situation ? Que peut-on faire pour y remédier ? De quel côté du jeu aspire-t-on finalement à être ? Enfin, qui en fixe les règles ?

Car pour comprendre à partir de quand nous nous sommes retrouvés interdits de jouer, “hors du jeu”, encore faut-il en connaître les règles. Selon les pays et les époques elles sont variables, et sont d’ailleurs caractéristiques de la société à laquelle elles appartiennent. La notion de “hors-jeu” est donc insaisissable. Elle est fluctuante. Et c’est cet endroit de frontière qui nous intéresse, ce lieu entre la norme et le “hors norme”, cet espace trouble, mystérieux, subjectif, zone de non-confort dans laquelle on se trouve déplacé parfois à son insu, pour une période plus ou moins temporaire, comme “en suspens”, plus proches désormais de l’ “adversaire” que de nos partenaires de jeu. Cet espace d’où l'on ne serait plus autorisé qu’à observer le monde en spectateur, mais non plus à prendre part au jeu.

Tous les artistes de la compagnie Hors Jeu sont à la fois auteurs, metteurs en scène et comédiens, selon les projets.